Les brocolis contre l'autisme ?

Ecrit par

Une étude américaine réalisée par des chercheurs de l'Hôpital pour enfants MassGeneral et de la faculté de médecine de l'Université Johns Hopkins, à Baltimore, (Etats-Unis) montre qu'une molécule présente dans des aliments comme le brocoli, le chou-fleur et le chou allègerait de manière significative certains symptômes associés au trouble du spectre de l'autisme.

Le brocoli, connu déjà pour ses vertus contre l'asthme et pour favoriser la poussée des cheveux, le brocoli a fait l'objet d'une étude publiée au magazine Proceedings of the national academy of sciences. Cette étude a été réalisée par des chercheurs de l'Hôpital pour enfants MassGeneral et de la faculté de médecine de l'Université Johns Hopkins, à Baltimore, (Etats-Unis) avec 40 volontaires autistes âgés de 13 à 27ans. Elle conclue qu'une molécule, le sulforaphane, présente dans certains aliments comme le brocoli, le chou-fleur et le chou réduit certains symptômes de l'autisme. Une avancée importante dans le traitement de l'autisme, ce handicap mental qui fait partie des troubles envahissants du développement (TED) et qui touche 600 000 personnes en France.

 Les brocolis contre l'autisme ?

L'étude s'est déroulée en donnant quotidiennement à 26 participants désignés au hasard selon leur poids, une dose de 9 à 27 milligrammes de sulforaphane et l'autre un placebo. Les chercheurs ont découvert que ceux qui recevaient un supplément quotidien de sulforaphane amélioraient leurs interactions sociales et leur communication verbale, en plus de réduire leurs comportements répétitifs, comparativement à ceux qui recevaient un placebo. Mais les chercheurs nuancent les résultats de la recherche, car pour obtenir les doses de sulforaphane prescrites durant l'étude, il faudrait manger une quantité énorme de brocolis ou de chou-fleur. "Nous pensons que ces résultats peuvent constituer une approche préliminaire pour un premier traitement de l'autisme" explique le docteur Talalay, pharmacologue. Cette étude confirme le rôle de l'alimentation dans le traitement de certaines maladies, comme le rappellel'étude sur l'amidon qui conclue de consommer des pâtes froides pour lutter contre le diabète. Comme quoi, la santé passe aussi par l'assiette.