Les aliments "sains" dont il faudrait plus se méfier !

Ecrit par

Certains aliments comme le yaourt, le granola ou les sushis ont une aura presque diététique, pourtant ces aliments sont parfois à consommer avec modération !

Les diététiciens et autres chantres de la nutrition ne cessent de nous rappeler que le mode d’alimentation moderne comporte beaucoup trop de risques pour la santé. Entre la surconsommation de viande ou de sucre, des efforts doivent être faits. Pourtant, de nombreux aliments ne sont pas aussi sains que l’on pourrait le croire. Le sushi par exemple, a basé une partie de son succès au départ, sur le fait qu’il était particulièrement bon pour notre santé, quel mal pourrait-il y avoir à manger du poisson et du riz ? Cependant, les différentes modes et variations comme la spicy mayo ou la présence systématique du saumon ou du thon en font un produit dont il faudrait parfois se méfier. Dans le même genre, le granola ou le muesli ont beau être vendu dans des paquets qui promettent tellement de bonnes choses, ces derniers ont tendance à être trop chargés en sucre et en calories. Le fameux Smoothie bowl a beau être la nouvelle tendance saine pour le petit-déj, manger simplement des fruits de temps en temps, peut être tout aussi bon !

Les aliments "sains" dont il faudrait plus se méfier !
Les aliments "sains" dont il faudrait plus se méfier !

Les fruits secs figurent également dans cette liste pour des raisons très simples : ils ont beau être sans sucre ajoutés et pour la plupart juste séchés, ils contiennent "naturellement" beaucoup plus de sucre, de calories et de glucides que ce dont notre corps a besoin ! Ce n'est pas pour rien si on les surnomme "superaliments"... Ce problème de "surconsommation de bons aliments" se pose également pour les barres protéinées. Ces dernières ont été avant tout créées pour subvenir aux besoins nutritifs de sportifs de haut-niveau ou pour nourrir des soldats au front. Leur consommation est donc de préférence à joindre à une activité physique. Les édulcorants, du moins la plupart, nous feraient plus de mal que de bien. Sous la pression, Pepsi avait annoncé ne plus utiliser d’aspartame à cause de récentes études scientifiques qui expliquaient les dangers de ce faux-sucre. Pour finir, les appellations sont souvent trompeuses : en plus des business qui font fureur comme le sans-gluten ou le sans-lactose, les produits "naturels" réduits en matières grasses ont tendance à compenser avec autre chose… La meilleure solution reste donc de lire la composition des aliments pour avoir plus de certitude sur la contenance des produits. Et vous, vous mangez comment?