Le Trac, le test de la rédac

Ecrit par

Restaurant, bar à tapas, coffee shop, "scène ouverte"... Bref, véritable lieu de vie à part entière, le Trac a accueilli la rédaction de meltyFood dans le 13e arrondissement de Paris pour une soirée alliant gourmandises variées et culture sans être guindé. Vous allez y retourner...

S'il y a des quartiers de Paris regorgeant d'adresses plus ou moins alléchantes, c'est au sein du 13e arrondissement à quelques pas de la Bibliothèque François Mitterrand que la rédaction a eu l'agréable surprise de découvrir un concept de scène ouverte proposant restauration, pâtisseries et cafés toute la journée, tous les jours : le Trac. "Théâtre, Restaurant, Art, Café" : l'acrostiche trouvé par par Afshin Assadian auparavant à la tête du Djoon, testé par la rédac, ne pouvait pas être plus approprié! Au menu : de la nourriture pour l'esprit avec des représentations théâtrales, concerts jazz/soul/funk à la programmation et ce pourquoi nous sommes confortablement assis dans un décor moderne néo-industriel accueillant, une carte évolutive du premier café de la journée au dernier shot en soirée. Voilà de quoi sustenter les affamés ne pouvant attendre l'heure du dîner pour picorer comme la rédaction de meltyFood qui ne s'est pas fait prier pour accompagner son verre de Trac Punch à 5 € le verre en happy hour, de tapas "à la française" oscillant entre 4€ et 10€, présentés à l'unité ou en plateaux généreux dès la fin d'après-midi. Sticks de mozzarella panée, panacotta au chèvre sur crumble de thym, brie de Meaux coulant... Chaudes, froides, à partager ou en solo, les apéritifs laissent alors place aux créations originales et généreuses du chef Nicolas Serra.

Le Trac, le test de la rédac
Le Trac, le test de la rédac

Croustillants de gambas au basilic chutney de mangue (11.5€) en entrée, burger de Charolais pain du boulanger, manchego, ketchup de cerises noires maison à tomber (16.5€) ou encore pot au feu de la mer à saucer généreusement (16€) pour les amoureux de recettes authentiques et iodées... La carte se veut relativement succincte (environ 4 entrées, 4 plats et 4 desserts, auxquels s’ajoutent les tapas): un véritable gage de qualité des produits sublimés dans l'assiette. Comme à la maison, on prend alors le temps de flâner, d'écouter et même de danser sur la "TracList" diffusée avant de se rafraîchir avec le minestrone de fruits infusée au thé vert et sorbet mangue (7.50€) et de repartir comblés, heureux d'avoir flairé le spot gourmand et intelligent bientôt incontournable du quartier.