Le pays où l'on mange le mieux : Les Pays-Bas devant la France

Ecrit par

Quel est l'endroit sur la planète où l'on mange le mieux ? Un rapport international a dressé un classement mondial de 125 pays. Petite déception, la France ne figure pas en première place. La rédaction de meltyFood vous en dit plus.

Les Pays-Bas est le pays où l'on mange le mieux suivi de la France et de la Suisse. C'est ce qu'affirme, dans un rapport publié en janvier, l'Oxfam, une association de solidarité internationale. Au total, l'alimentation de 125 pays a été étudiée selon des critères de qualité, d'abondance, de prix et d'hygiène de nourriture. Les douze premières places de ce classement sont occupées par des pays européens (exceptée l'Australie qui arrive en huitième position). Ils présentent les taux de malnutrition les plus bas et un accès à l'eau potable élevé. En revanche ces mêmes Etats présentent un mauvais score concernant l'obésité et le surpoids qui touchent par ailleurs un adulte sur trois dans le monde. A contrario la fin du classement est occupée par des pays africains, le Tchad en dernière position suivie de près par l'Ethiopie et l'Angola.

Le pays où l'on mange le mieux : Les Pays-Bas devant la France

Le Royaume-Uni ne fait pas partie des meilleurs élèves en raison des prix élevés des aliments par rapport aux autres biens et services. Concernant le diabète et l'obésité l'Arabie Saoudite, les Etats-Unis et l'Egypte et le Koweït sont dans les dernières positions de ce classement. On vous en avait déjà parlé, l'obésité est devenue un problème sanitaire dans le monde arabe. Le début ce de rapport commence ainsi "Dans le monde, une personne sur huit se couche chaque soir le ventre vide alors même que la production agricole mondiale devrait suffit à nourrir toute l'humanité. La surconsommation, le mauvais usage des ressources et le gaspillage sont trois éléments caractéristiques d'un système qui ne permet pas à des centaines de millions de personnes de se nourrir suffisamment". Ce rapport permet de faire le point sur les préoccupations critiques mondiales et appel à l'action. Il y a urgence.

Source : Oxfam