Le Meilleur Pâtissier : Jean-Pierre en interview 

Ecrit par

On s'est entretenu avec Jean-Pierre, éliminé lors de la demi-finale du Meilleur Pâtissier. Un départ qui a surpris tout le monde.

Surprise, hier soir c'est Jean Pierre, l’un des candidats qui semblait le mieux parti pour remporter le titre de Meilleur Pâtissier amateur de France , qui a été éliminé lors de la demi-finale. Un départ qui a beaucoup surpris car le candidat était le détenteur de deux tabliers bleus et se retrouvait souvent dans le top 3 des épreuves. A tel point que chez meltyFood on n’avait pas hésité à le désigner comme le candidat ayant le plus de chance de remporter la finale du Meilleur Pâtissier saison 4 au vu de ses excellentes statistiques sur la longueure. Mais comme nous l’a rappelé le candidat mayennais “Obtenir le tablier bleu était toujours un honneur mais avoir bien réussi à l’émission précédente ne donne pas d’avantage. On commence tous chaque épisode avec le compteur à zéro”.

Le début de l’aventure Meilleur Pâtissier a commencé il y a deux ans pour Jean-Pierre. C'est la nièce de ce fidèle de l'émission qui l’incite à s’inscrire au casting. Le père de famille se prend au jeu, arrive jusqu’à l’étape où ils ne sont plus que 40, piqué au vif de ne pas avoir été retenu, il décide de “retravailler la pâtisserie au maximum l’année suivante et de présenter un dossier de candidature plus pêchu”. Pêchu, c'est l’adjectif qui colle d’ailleurs bien à Jean-Pierre. Le double tablier bleu aime s’amuser en pâtisserie “une fois les bases apprises, grâce à mon père, qui a lui-même passer un Cap cuisine en candidat libre, j’ai créé un univers ludique. L’île flottante du Meilleur Pâtissier est un bon exemple de ce que j’aime faire, j’essaye de faire rentrer la personne qui déguste dans mon univers.” Si le candidat confie avoir aimé toutes les épreuves, la créative est celle où il a pu vraiment se lâcher et s’amuser.

Le plus difficile à gérer pour Jean-Pierre sur le Meilleur Pâtissier ça a été l’absence de calme, dans l’effervescence de la fourmilière du tournage, le candidat a été quelque peu déstabilisé. Mais au final, c’est sa gestion du temps qui lui aura coûté se place en finale. En voulant aller trop vite sur la confection de la base de ses tartes, il a commis une erreur de pesée dans la précipitation. Du Meilleur Pâtissier il retient surtout la chance d’avoir pu côtoyer des grand pâtissier français. “ Je repars riche de nombreux conseils” avec un coup de cœur pour Patrick Roussel et Christophe Felder “deux mecs sympa, à la gentillesse incroyable”. Le demi-finaliste a apprécié qu’ils prennent le du temps de leur prodiguer de précieux conseils. Ils lui ont même proposé de venir passer une semaine dans leur labo. En attendant, Jean-Pierre ne souhaite pas se reconvertir dans la pâtisserie car il se plaît dans son métier. “ Je suis suis libre de faire ce que je veux dans la pâtisserie , je vais commencer par faire des trucs qui m’amuse. J’ai un frère qui est chef d’orchestre avec qui on va faire un concert de Noël où l’on va associer de la musique originale avec des macarons originaux”. Rendez-vous est pris le 12 décembre prochain à Mayenne pour découvrir ce cocktail détonnant.