Le meilleur pâtissier : Gâteaux roulés, épreuve classique revisité, résumé

Ecrit par

Les candidats revisitent aujourd’hui la pâtisserie classique de leur choix à condition de la rouler en tube ou en escargot. Une épreuve libre qui ouvre la porte à tous les risques !

Aujourd’hui, le Meilleur Pâtissier se met aux gâteaux roulés. Pour les quarts de finale, les pâtissiers amateurs s’opposeront dans 3 épreuves autour de cette technique essentielle dans la pâtisserie. Pour la première épreuve, cyril Lignac ne révèle pas une, mais 5 pâtisseries cultes. Tarte au citron, religieuse ou encore Paris-Brest, ils peuvent revisiter la pâtisserie classique de leur choix à condition de la rouler en tube ou en escargot. De plus, Cyril Lignac et Mercotte doivent reconnaître spontanément la pâtisserie à laquelle ils rendent hommage. Jean-Pierre très inspiré, veut réaliser une tarte au citron en forme de maki. Karine part elle sur une forêt noire avec un biscuit roulé en escargot. Tous les candidats passent au four la pâte qui compose la base de leur création. Les premiers problèmes apparaissent. Pour Caroline par exemple, qui avait oublié d’allumer son four, ou encore pour Jean-Pierre dont la "soudure" des makis a cédé à la cuisson. Carl fait le choix original d’enrouler sa garniture : il compte faire prendre au frais un lemon curd sur un biscuit aux noix de cajou surmonté d’une crème au citron caviar.

Le meilleur pâtissier : Gâteaux roulés, épreuve classique revisité, résumé

Cyril enroule du chocolat qui servira de coque à son tiramisu composé d’une crème mascarpone et d'un biscuit cuillère au café. A quelques minutes de la fin, l’assemblage commence pour la majorité des candidats. Les mains tremblantes, tous disposent leurs crèmes, leurs fruits frais ou leurs décorations en chocolat… La dégustation peut commencer ! Le Paris-Brest d’Anissa est une réussite sur le visuel puisqu'il ne ressemble pas du tout au gâteau que l'on connait, au niveau du goût, c'est tout aussi bon ! La tarte de Carl est moins revisitée mais l'acidité bien présente est bien reçue. Le gâteau de Carine est un peu grossier et vieillot, mais la nostalgie adoucit le jugement du jury. Les makis de Jean-Pierre sont très étonnants, et fourmille d'idées. Seul bémol, la cuisson trop faible du biscuit. Le cheese cake de Caroline est moins bon au niveau esthétique et manque d'audace. Cyril enfin, avec son tiramisu roulé, éblouit le jury par le travail de son chocolat et le tiramisu en lui-même est "parfait comme il devrait l'être". Les meilleurs pâtissier sont Cyril et Anissa, alors que les moins bons sont Caroline et Carine. La soirée continue avec l'épreuve technique de Mercotte où les amateurs doivent réaliser un Krantz Cake.