Le Caveau du Palais, le test de la rédac

Ecrit par

Vue imprenable sur la Place Dauphine et ses marronniers, cadre rétro-chic, carte élégante faisant la part belle aux terroirs français comme aux créations authentiques : Le Caveau du Palais, jadis cantine du couple de gourmets Montant et Signoret, s'offre une nouvelle jeunesse sans perdre cet "Art de recevoir à la française". Un restaurant incontournable à tester si ce n'est déjà fait.

Un coup de cœur, si ce n'est un coup de Food : voilà le sentiment porté par la rédaction de meltyFood alors subjuguée par son déjeuner au Caveau du Palais. Tombés en amour pour ce petit coin de paradis comme le mythique couple Yves Montand et Simone Signoret y ayant établi leur "cantine" à l’époque, c'est à la table des mythiques amants, donnant une vue imprenable sur la place Dauphine et ses boulistes, que nous avons pris place. A l’intérieur, poutres apparentes, murs de pierres, colombages et comptoir de bois et de zinc crées une ambiance authentique, raffinée sans être guindée... Une sorte de chic décontracté que l'on retrouve aussi bien dans l'accueil chaleureux de Jacky, le responsable du Caveau, que dans les assiettes à la fois élégantes et généreuses. Dressages alléchants, produits frais, saveurs originales et recherchées, maîtrisées à la perfection par le chef de cuisine Stephano Remy, disciple de Christian Constant (ancien juré de Top Chef): on apprécie la justesse des cuissons comme les associations de goûts et les assaisonnements, alors sublimés par les cuvées inscrites sur la carte de vins.

Croustillant de queues de langoustine au jambon de pays, bouillon au gingembre, foie gras de canard poêlé, pain d’épices et crèmes de châtaignes ou encore l'entrée du jour rémoulade et gambas au curry ouvrent le bal des saveurs avant de laisser place au traditionnel bourguignon de joue de bœuf, carottes et grenailles fondantes et autre tartare de bœuf ou aller/retour et pommes de terre sautées, réservés aux adeptes de bonne viande. On retrouve aussi les saveurs du terroir avec la cuisse de canard confite, compotée de haricots tarbais au lard à moins que les créations semi-gastronomique du chef comme le dos de loup au citron confit, fenouil braisé et sa purée de blettes ou encore les Saint-Jacques du jour, ne titillent vos papilles. Pour clore cette escapade gourmande dans ce Paris authentique, on ne résiste pas à l'assiette de fromages affinés, sans oublier l'incontournable Paris Brest ou les profiteroles maison pour le plus grand bonheur des becs sucrées. Déjeuner d’affaires, galant ou gourmand : toutes les occasions sont bonnes pour une halte inoubliable et savoureuse dans cette véritable institution parisienne, particulièrement appréciée pour sa grande terrasse chauffée prise d'assaut dès l'arrivée des beaux jours.