Le bonheur, c'est de cuisiner pour ceux qu'on aime

Ecrit par

Pas besoin d'être le Dalaï Lama pour être à la quête du bonheur. Le meilleur moyen d'avoir le sourire, c'est de cuisiner pour ceux qu'on aime. Et c'est prouvé, s'atteler derrière les fourneaux procure un sentiment immédiat de joie et de plénitude !

Parfois, on a beau chercher, le bonheur se trouve dans des choses simples comme le fait de manger, et de cuisiner pour ceux qu'on aime. Car le plaisir d'offrir est toujours plus puissant que celui de recevoir, nous vous expliquons pourquoi le bonheur passe essentiellement par la cuisine. Remontons un peu les traditions avec la figure de la fière "mama italienne", qui transmet son attention à ses enfants en leur concoctant de longues recettes gourmandes. En effet, si l'on est trop pudique pour dire aux gens qu'on les aime, c'est plus facile de leur prouver par de petites attentions. De plus, des scientifiques ont prouvé que le fait de cuisiner pour un tiers a une fonction thérapeutique. Cela peut être déstressant, car on fait divaguer son esprit à d'autres occupations que ses problèmes quotidiens. De plus, la Fondation hospitalière Sainte Marie a démontré que le fait de cuisiner retardait les effets d’Alzheimer.

Le bonheur, c'est de cuisiner pour ceux qu'on aime

Il semble qu'en France, nous soyons particulièrement sensibles au fait maison et à la convivialité. Conscients qu'un repas en famille est le moment où tout le monde se retrouve, c'est un moment parfait pour échanger sur sa journée, ses humeurs ou ses projets. Combien d'entre nous fêtent les événements importants de notre vie en préparant un bon dîner à ses amis ou en s’octroyant un super plateau repas devant sa série préférée ? De récents sondages prouvent que 97% des français cuisinent eux-mêmes, contre les 3% restants qui optent pour les plats préparés. Le bonheur pur et simple passerait tout simplement par l'acte de cuisiner pour soi ou pour autrui. Et pour vous, c'est quoi le bonheur ?

Cet article est sponsorisé.