Le binge-drinking chez les jeunes accroit leur risque d'alcoolisme

Ecrit par

Les études scientifiques autour du binge-drinking continuent de sensibiliser les jeunes aux méfaits de cette tendance avec une nouvelle recherche.

L'institut national de la santé et de la recherche médicale continu ses recherches autour de la dépendance des jeunes à l'alcool. Vendredi, vous avez pu lire que les femmes sont plus sujettes au binge drinking que les hommes selon des chercheurs espagnols, alors pour poursuivre sur ce thème, sachez que le risque de dépendance est pointé du doigt. En effet, une récente étude sur des rats le prouve. Des rongeurs de 30 à 40 jours, selon 24matins.fr, ont été fortement accommodés à l'alcool et ont connu l'ivresse. Une fois adultes, ces rats ont connu le manque d'alcool. Si bien qu'ils étaient prêts à tout pour en obtenir. Le lien entre les réactions humaines et celles des rats a été fait. De plus, il est prouvé que notre cerveau est codifié à l'alcool si on boit trop souvent et trop jeune. Ces périodes de fêtes sont également très dangereuses. Voilà pourquoi il faut absolument miser sur une détox après fêtes et surtout ralentir les excès de boisson.

Source : www.24matins.fr