La bière moins calorique que le vin

Ecrit par

Dans un communiqué de l'association The Brewers of Europe, les brasseurs se disent prêts à communiquer la charge calorique et les composants de leurs bières pour se démarquer des autres boissons alcoolisées, beaucoup plus caloriques.

Et vous, savez-vous combien de calories contient une canette de bière ? Face à la demande de plus en plus exigeante des consommateurs en matière de diététique, les brasseurs sont prêts à afficher la liste des ingrédients et le nombre de calories de leurs bières sur leurs sites ou sur les étiquettes de bouteilles. Annoncée dans un communiqué de l'association The Brewers of Europe, cette initiative doit mettre un terme à la mauvaise image attribuée à la fameuse boisson. Réputée pour être calorique, certaines personnes évitent d'en boire en pensant qu'elle fait grossir. Pourtant, c'est tout le contraire : en plus de ne pas faire prendre de poids, la bière possède une charge calorique moins importante contrairement à d'autres boissons alcoolisées. Si l'on se fie aux graphiques publiés par l'association, 100 mL équivalent à 46 kcal pour une bière (contenant entre 4,5 et 5,5 % d'alcool), 82 kcal pour du vin et 245 pour du whisky. Eh oui, les apparences sont parfois trompeuses, d'où la volonté de l'association d'informer les consommateurs. Par ailleurs, parmi les acteurs soutenant ce projet figurent quatre géants européens du secteur : Carlsberg, Heineken, AB Inbev et SABMiller.

La bière moins calorique que le vin

Auparavant, aucune loi n'obligeait les marques de boissons alcoolisées à afficher les valeurs nutritionnelles de leurs produits. En revanche, avec cette nouvelle donnée, la Commission européenne en profite pour voir si ce régime doit être maintenu ou non. Une bonne nouvelle pour l'association européene des brasseurs mais, si cette mesure a pour objectif de jouer la carte de la transparence, elle est loin de ravir tout le monde. Pire, elle a provoqué la colère de Spirits Europe, l'association européenne des spiritueux. Dans un communiqué officiel, le directeur Paul Skehan met en doute le bien-fondé cette démarche en déclarant que l'information aux consommateurs "doit être à leur profit et non les abuser." Toujours selon lui, la référence des 100 mL n'est pas leur rendre service car cela représente une quantité importante et "non compatible avec le boire responsable". Une affaire nous rappelant étrangement celle des nouvelles étiquettes simplifiées. Et vous, pensez-vous qu'il est utile d'afficher le nombre de calories dans une bière ?