L'obésité est en recul aux Etats-Unis

Ecrit par

L'obésité infantile est un cheval de bataille de la First Lady Michelle Obama. Les efforts et plans de campagne des responsables de la santé américaine semblent fonctionner : l'obésité est en recul.

L'obésité est un fléau. Aux Etats-Unis, c'est un facteur important de maladies cardiovasculaires et respiratoires. C'est pour cela que Michelle Obama lutte contre cette maladie. Les efforts paient enfin. Deux études américaines prouvent que l'obésité est en faible recul et ce pour la première fois depuis trente ans. Cela concerne 22% des enfants de 2 à 4 ans issus de milieu peu favorisé. C'est le Centre américain pour le Contrôle et la Prévention des maladies qui publie ces informations. Alors qu'il y a certainement un lien entre le nucléaire et l'obésité au Japon, les américains sont sur la bonne voie.

Après un pic de l'obésité en 2004, les mensurations de 26.7 millions d'enfants sont encourageantes. Liping Pan, un des auteurs de ces études a déclaré : «À notre connaissance, il s'agit de la première étude nationale montrant que la prévalence de l'obésité et de l'obésité extrême chez les jeunes enfants américains a commencé à décliner». Un rapport de la Robert Wood Johnson Foundation relève que les chiffres sont meilleurs dans les villes de New York, Philadelphie et Los Angeles. La sensibilisation des programmes ne sont pas étrangers à ce recul. Les cantines sont également un facteur positif. D'ailleurs, une étude récente menée en Aquitaine a prouvé que manger à la cantine réduit les risques d'obésité. Comme quoi, même si ce n'est pas toujours bon, c'est bien meilleur pour la santé et les américains l'ont compris !

L'obésité est en recul aux Etats-Unis
L'obésité est en recul aux Etats-Unis