L' Atelier Noir : Le concept parigo-japonais de Guillaume Sanchez

Ecrit par

La rédaction de meltyFood a plongé dans l’univers de Guillaume Sanchez, le chef pâtissier de l’Atelier Noir. Nos palais ont été conquis !

Guillaume Sanchez, chef pâtissier de 23 ans, côtoie la cuisine depuis 10 ans. Il est à la tête de l’Atelier Noir, un laboratoire de curiosités culinaires et une manufacture sucrée, tout en étant le designer culinaire de la Splendens Factory (agence d’artistes aux talents pluridisciplinaires et complémentaires inspirée de la factory d’Andy Warhol). A travers la dégustation de sa cuisine, il a réussi à nous plonger dans son esprit qu’il veut parigo-japonais. Son quartier parisien, plus précisément la rue Saint-Anne, étant sa caverne d’Ali Baba. Le concept du jeune chef ? Réinterpréter le salé en sucré. La rédac’ de meltyFood est persuadée que K-Cup, la machine à soupe miso, plairait au Guillaume Sanchez qui envisage la création d’un distributeur gastronomique. Le chef atypique, déborde de talent et de simplicité : il dispose d’un odorat hors pair puisqu’il nous confie "je ne goûte jamais ma cuisine". Une cuisine mariant textures et saveurs à la perfection. Des mélanges aussi fins que créatifs dont l’ambition principale est de faire plaisir. Quant à ses futurs projets, il envisage de jouer sur l’acidité d’une fraise pas mûre et sur des infiusions de viande séchées. En bref, il compte braver les codes de la gastronomie française.

Nous nous sommes régalés avec :

  • Un Giosa (ravioli à base de farine, sel et eau) japonais en sucré, accompagné d’un granité goyave sauce kaki pamplemousse citron vert.
  • Un bouillon de raviole au crémeux de citron vert à base de citronnelle, gingembre, menthe, jus de yuzu, citron vert, thé au jasmin et pamplemousse (découvrez le zoom de la rédac' sur le pamplemousse).
  • Du vin blanc Sauterne

A partir du 1er février, rendez-vous à l’Atelier Noir, du mardi au samedi, pour des cours de cuisine sur une journée (250 €) ou sur une demi-journée (140 €). Ambiance cool garantie aux côtés de Guillaume Sanchez qui nous confie : "la pâtisserie est une histoire de feeling, de coup de main".