Justin Bieber : Ecouter sa musique pendant qu'on mange serait déconseillé

Ecrit par

Il cartonne dans les charts avec son nouveau tube Sorry, mais à table, il vaut mieux faire l’impasse sur Justin Bieber. Une étude vient de prouver comment la musique du jeune canadien peut nuire à la dégustation !

Au même titre que manger devant la télé est déconseillé parce qu’elle empêche de se concentrer sur ce que l’on met dans sa bouche, la musique aussi aurait son rôle à jouer durant les repas. En effet, nous vous parlions récemment de l’importance des bruits de la nourriture pendant que l’on mange, mais plus particulièrement des sons croquant-croustillant ou craquant que peut produire les aliments. Aujourd’hui, nous vous parlerons du lien entre la musique et les plats que nous dégustons. Ces résultats viennent d’une étude réalisée par un chercheur de l’Université de Oxford, Charles Spence auprès de 700 personnes. Ces participants devaient manger des cuisines d'ici et d'ailleurs, sur des fonds sonores distincts. Il a prouvé que la musique que nous écoutons pendant une dégustation peut en changer le goût. Et ce qu’il en a déduit est tout aussi surprenant que vexant pour un artiste en particulier. A tous les Beliebers, cet article n’est pas pour vous !

Justin Bieber : Ecouter sa musique pendant qu'on mange serait déconseillé

Le constat général montre bien que la musique influence notre perception des saveurs. Par exemple, il a prouvé que la musique Pop rendait un plat indien plus épicé ou que la nourriture italienne s’accompagnait mieux de classique qu’autre chose. Pour vos soirées sushi, on se branche sur TSF Jazz ! Enfin quand la douce voix de Ed Sheeran permet de relever toutes les saveurs de la nourriture chinoise, Justin Bieber quant à lui n’est conseillé pendant aucun repas ! Le scientifique déclare à ce sujet “N’écoutez pas Justin Bieber lorsque vous mangez”. Alors si on savait que le bruit pendant les repas faisait grossir, on sait maintenant que le playboy est à bannir de nos enceintes quand on se met à table. De Charles Spence d’ajouter que la musique est, au même titre que le sel ou la sauce, un “accompagnement numérique” à part entière.

Voici une petite playlist spéciale Dégustation par Charles Spence :

Indien : I Bet You Look Good On The Dancefloor - Arctic Monkeys, Ever Fallen In Love ? - The Buzzcocks, Mr Brightside - The Killers

Italien : Les Quatres Saisons - Vivaldi, Nessun Dorma – Pavarotti, Guillaume Tell Ouverture - Rossini

Chinois : Sing - Ed Sheeran, Blank Space - Taylor Swift, You

Thaïlandais : One For My Baby - Frank Sinatra, Sing Sing Sing - Benny Goodman, You and I - Michael Buble

Source : metronews