Japan Expo 2014 : Un atelier d'initiation à l'art du maki et du california roll !

Ecrit par

Si manger est important, cuisiner est tout de même plus amusant. Cette philosophie a entrainé Wasabi pour la première fois à la Japan Expo, où il révèle aux visiteurs les secrets de la gastronomie japonaise. Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, à vos baguettes …

Parcourir des kilomètres dans un salon aussi gigantesque que le Parc des Expositions à Paris Nord Villepinte, inévitablement ça creuse. Heureusement, la Japan Expo qui se tenait du 2 au 6 juillet grouillait de stands gourmands, mais à maigre chère et à prix d’or. Dans cette incroyable fourmilière, melty.fr a déniché le Wasabi. Ici, pour 8 euros, les visiteurs apprennent à cuisiner des makis et des california rolls, puis se délectent de leur préparation. Sous le regard attentif de son petit ami, Gwendoline est à l’œuvre. Elle reconnaît ne pas être douée en cuisine, pourtant, ses california rolls prétendent le contraire. « Cette leçon me motive à cuisiner régulièrement japonais. Je découvre des manipulations qui ne figurent pas dans les recettes habituelles » se réjouit la jeune femme qui repartira avec son assiette de california rolls, à déguster sur place ou à emporter. Une belle satisfaction car cuisiner japonais, c’est tout un art, ne serait-ce que pour découper le rouleau de sushi, quand les Français ont tendance à couper comme des bouchers. « Pensez à humidifier vos doigts pour éviter qu’ils collent au contact du sushi, puis tenez le maki de la main gauche et couper délicatement de la main droite, sans appuyer » recommande Patrick Duval à son élève.

Japan Expo 2014 :  Un atelier d'initiation à l'art du maki et du california roll ! - photo
Japan Expo 2014 :  Un atelier d'initiation à l'art du maki et du california roll ! - photo
Japan Expo 2014 :  Un atelier d'initiation à l'art du maki et du california roll ! - photo

Depuis près de 10 ans, Wasabi publie des magazines et des livres pour apprendre à cuisiner japonais, Patrick Duval en est le directeur de publication. Tous les dimanche, l’ancien journaliste initie à l'art du sushi et du maki dans un bistro japonais au cœur du quartier Saint-Anne, à Paris. S’il ne prétend pas être un maitre sushi, seconder les chefs japonais de son école lui a permis d’acquérir une certaine expérience. « Comme ils ne parlent pas bien français, je me charge de la traduction, or à force de les observer, j’ai énormément appris » explique Patrick Duval. En témoigne la qualité qu’exercent ses deux restaurants parisiens que sont le Bar à sushi Izumi, Boulevard des Batignolles et le Izakaya Issé, Rue de Richelieu. Si la préparation des sushis, des makis et des california rolls exige plusieurs heures de préparation, sur le salon, Wasabi dispense des cours accélérés, d’une dizaine de minutes. Le riz a été préalablement lavé, égoutté, cuit et vinaigré de même que le saumon a été découpé. « Les visiteurs de la Japan Expo apprennent à poser le riz sur l’algue, déposer les ingrédients, rouler le maki et enfin le découper » précise Patrick Duval. « C’est plus amusant de manger en apprenant, que de manger ce qu’on nous sert » ajoute-t-il.

L’objectif de ce salon est également d’intéresser les visiteurs aux publications de Wasabi. Les magazines sont distribués gratuitement dans près de 500 restaurants japonais à Paris et dans les grandes villes de France tandis que le Guide du chef sushi, d’une centaine de pages, est vendu 12 euros. Quant aux cours du quartier Saint-Anne, ils s’adaptent à la demande, si les intéressés sont des enfants, des professionnels, seuls ou en groupe. Des séances spéciales "enterrement de vie de jeune fille" sont mêmes proposés aux futures mariées et à leurs amies, pour rester dans l’originalité. Et vous meltynautes, êtes-vous intéressés par ces cours ?