Il refuse l'accès de son restaurant... aux banquiers

Ecrit par

Après s’être refusé un prêt bancaire pour ouvrir une deuxième affaire, le patron d’un restaurant à Rueil-Malmaison interdit l'accès à son établissement aux banquiers !

L’entrepreneur Alexandre Callet fait parler de lui en lançant une petite provocation aux banques qui refusent de lui autoriser un prêt. A la tête d’une adresse ouverte déjà difficilement en 2008, Les Ecuries de Richelieu, il peut se vanter d’avoir trouvé son public rapidement et de réaliser aujourd’hui une marge tout à fait respectable grâce à son établissement cité au Gault et Millau et figurant au palmarès du Guide Michelin aux côtés de Gordon Ramsey ou Jean-François Piège. En novembre 2015, il décide de lancer une deuxième affaire et commence donc à faire la tournée des banques afin d’obtenir un prêt de 70 000 euros, seulement il n’obtiendra qu’une seule réponse, et celle-ci sera négative. Face à ces refus qu’il juge injuste et expéditif, il décide d’interdire l’accès de son restaurant aux banquiers.

Il refuse l'accès de son restaurant... aux banquiers

Sur une ardoise à côté de la porte d’entrée figure l’inscription : "Chiens acceptés, Banquiers interdits (sauf droit d'entrée de 70.000 euros)". Pour cerner un peu mieux le personnage, il faut comprendre que le trentenaire s'est fait seul et qu'il n'est pas dénué d'ambition. Il commence à travailler dès l'âge de 19 ans et passe par de vraies institutions de la capitale comme la Table de Joël Robuchon et sera même bagagiste au Bristol. Le jeune homme qui n'avait pas froid aux yeux avait même tenté l’aventure de l’élection présidentielle en 2011 avec une ligne politique libérale axée sur entrepreneuriat et l’artisanat. Sans réellement réaliser un filtre à l’entrée de son établissement, il confie au Figaro qu’il espère que "les personnes visées se reconnaîtront". Même s’il est vrai qu’ouvrir un restaurant est toujours un risque, comme nous le rappelle l’émission Cauchemar en cuisine avec Philippe Etchebest, la restauration est un milieu où l’on peut toujours gagner de l’argent, et c’est ce que souhaite rappeler Alexandre Callet. Cependant, après tous les efforts fournis depuis quelques mois, il avoue avoir abandonné l'idée d'ouvrir une seconde adresse.