Häagen Dazs, troquez la bûche contre un calendrier de l'avent glacé

Ecrit par

Avec Häagen Dazs, quelque chose nous dit que vous allez avoir envie d'abandonner la sempiternelle bûche de Noël pour déguster un original calendrier de l'avent glacé.

A Noël lorsque l'on pense dessert, c'est la fameuse bûche, version pâtissière ou glacée, à laquelle on pense souvent. La tradition c'est sympa mais Häagen Dazs nous rappelle depuis plusieurs années que l'originalité et la créativité sont toujours les bienvenues ! Chaque année c'est la même chose, on est très impatient de découvrir ce que le spécialiste de la glace en pot nous a préparé. L'an dernier on avait ainsi découvert un adorable village de Noël Haagen Dazs signé Nendo. Il y a quelques années encore Haagen Dazs nous proposait de décrocher la lune pour Noël. Cette année la marque joue sur un des symboles associés à Noël, le calendrier de l'aven, mais dans une version twistée pour qu'il soit synonyme du passage à la nouvelle année. C’est une nouvelle fois les services d’un designer que s’est offert Häagen Dazs, l’italienne Paola Navone a ainsi conçu une glace constituée de 31 piliers, soit autant de jours que compte le mois de décembre.

Häagen Dazs, troquez la bûche contre un calendrier de l'avent glacé

Elle précise ainsi " Il y a 31 moments à saisir. Et pourquoi pas ? Les 31 derniers jours de l'année, tous, prétextes à prolonger les festivités, à les recommencer et même, à ne jamais les arrêter !". Un vrai travail d'orfèvre et de grand gourmand qui se décline en deux versions. L'une avec une crème glacée vanilla et dark chocolate & almonds, biscuit à base de riz soufflé praliné au chocolat le tout couvert d'une coque en chocolat blanc surplombée de chocolat aux chiffres dorés tandis que l'autre est à base de macadamia nut brittle et dulce de leche, liées par un crème au caramel au beurre salé, dans cette version les chiffres sont argentés. Le régal est au rendez-vous pour ce dessert très généreux ( recommandé pour 12 personnes et vendu au prix conseillé de 59 €) . Alors prêts à laisser tomber la bûche ?