Gaspillage alimentaire, la mairie de Paris lance son réseau

Ecrit par

La ville de Paris sollicite les acteurs de la distribution et de la restauration afin de monter un réseau de lutte contre le gaspillage alimentaire. Un nouveau projet pour protéger l'environnement.

Dans le cadre des ateliers participatifs des Etats Généraux du Grand Paris de l’Economie Circulaire (entre avril et juillet 2015), la mairie de Paris s'associe à l’Agence nouvelle des solidarités actives dans la lutte contre le gaspillage alimentaire. Objectif : recenser les volontaires voulant participer au groupe de travail consacré à ce projet. Celui-ci visant à mieux comprendre les enjeux, les problématiques actuelles et les pistes à développer, chacun acteur de la restauration et de la distribution est sollicité pour combattre collectivement ce fléau. Producteurs, restaurateurs ou encore associations, tout le monde est le bienvenu. Les conclusions faites vont être, par la suite, reprises dans le Livre Blanc du Grand Paris. Dans la lignée du Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire, Paris prend cette affaire très à cœur et on félicite cette belle initiative. Petit détail : les acteurs intéressés doivent remplir le formulaire d'inscription avant le 2 mars 2015.

Gaspillage alimentaire, la mairie de Paris lance son réseau

Le gaspillage alimentaire est un des problèmes majeurs de la société actuelle. Ayant même droit à une journée nationale le 16 octobre, ce phénomène est présent dans tous les maillons de la chaîne du produit, de son élaboration à sa commercialisation. La preuve chaque année, plus de 2,3 millions de tonnes de nourriture sont gaspillés dans le secteur de la distribution. Les habitants d'Île-de-France sont, quant à eux, les plus gros gaspilleurs de nourriture avec 114,5 kg d’aliments jetés par an et par habitant. Autre donnée étonnante : les Parisiennes jettent deux fois plus de produits encore emballés par rapport à l'ensemble de la population française : 13,6 kg par an contre 7kg en moyenne nationale. Il est donc urgent de remédier au problème avant qu'il ne devienne encore plus catastrophique.