Francos Gourmandes : Jean-Michel Carrette en interview exclu

Quel festival affiche une programmation culinaire aussi riche que musicale ? Les Francos Gourmandes bien-entendu ! Derrière les fourneaux, l'étoilé Jean-Michel Carrette, parmi d'autres, s’apprête à rassasier avec goût des centaines d'épicuriens les 13 et 14 juin prochain. Découvrez-le en interview exclusive pour meltyFood.

Comme la rédaction de meltyFood, vous trépignez d'impatience à l'idée de participer à 48h de musique et gastronomie au sommet de leur art lors des Francos Gourmandes les 13 et 14 juin ! Au menu : un programme riche et savoureux à l'image des plats proposés lors de ce festival unique en son genre. Pour vous mettre l'eau à la bouche, nous sommes donc partis à la rencontre des toqués composant l'Allée des Chefs lors de cet événement, à Tournus (soit dit en passant ville la plus étoilée de France), histoire d'avoir quelques précisions, en exclusivité, à vous caler sous la dent en attendant. Aux Terrasses, nous avons fait la connaissance de Jean-Michel Carrette, digne héritier de Michel Carrette. Avec sa femme Amandine, ils s’évertuent à perpétuer la tradition familiale et conserver cette fameuse étoile au Michelin. Né dans les casseroles, il présentera alors aux festivaliers sa cuisine faite de créativité mais avant, découvrez-le en interview exclu.

meltyFood : Jean-Michel, les Francos Gourmandes pour toi, ça représente quoi ?

Jean-Michel Carrette : "Avant tout c'est de la musique, de la bonne bouffe, tout ça dans une ambiance bon enfant. Plus concrètement ça représente la confection d'environ 600 entrées, 800 plats et 800 desserts... C'est du boulot. "

meltyFood : Des challenges culinaires entre chefs de régions différentes et devant le public sont prévus cette année, un peu de trac ?

J-M Carrette : "Je n'y pense pas vraiment et ce sont des défis qui vont rester bon enfant. D'autant que j'ai eu l'occasion d'intervenir lors du festival Omnivore, il y avait pas mal de monde, un grand écran … Ça m'a un peu entraîné. C'est vrai que dans notre métier on a l'habitude de travailler en huit clos, nous ne sommes pas des show-man non plus, il faut arriver à se détacher et y prendre du plaisir."

meltyFood : Peux-tu nous définir ta cuisine en quelques mots ?

J-M Carrette : " J’essaie avant tout de faire une cuisine qui me ressemble, de réinventer les recettes du paternel à ma sauce. Natif de la région, je mets un point d'honneur à faire travailler les producteurs locaux. Je donne ensuite ma valeur ajoutée à ses produits de grande qualité. Pour les Francos Gourmandes par exemple, ça faisait sens, de mon point de vue, de proposer des fritures d'ablettes, un poisson de bords de Saône. "La Saône du bout des doigts" c'est un plat "canaille" local, à déguster au gré des concerts. "

meltyFood : Quel est ton péché mignon ?

J-M Carrette : "Sans hésitation, le pâté en croûte ! J'aime le cuisiner et surtout le partager avec mes amis vignerons de manière bénévole notamment."

meltyFood : Ton nom est haut de l'affiche, à côté de Louis Bertignac ou encore Skip the Use... Les cuisiniers sont-ils de nouvelles rock star selon toi ?

J-M Carrette : (Petit rire) " Je ne sais pas si je peux être considéré comme une rock star, j'aurai adoré, mais c'est vrai que la cuisine est en vogue en ce moment, ce qui n'est pas pour me déplaire. C'est bon pour le métier, ça fait bouger les lignes. "

Francos Gourmandes : Jean-Michel Carrette en interview exclu - photo
Francos Gourmandes : Jean-Michel Carrette en interview exclu - photo
Francos Gourmandes : Jean-Michel Carrette en interview exclu - photo