Francos Gourmandes 2015 : Le report côté food !

Ecrit par

Plus de 18 000 personnes étaient au rendez-vous ce week-end pour la 4e édition de ce festival à part, mêlant gastronomie et musique. Retour sur deux jours de grosse gourmandise.

Vous ne connaissez pas encore les Francos Gourmandes ? Cet ovni festivalier qu'abrite la petite ville de Tournus vivait sa quatrième édition ce week-end. Le principe : réussir une surprenante fusion entre cuisine/gastronomie et musique. La programmation musicale large, liée à l'aspect culinaire a créé une sorte de melting pot aussi singulier qu’étonnant. Deux scènes, une pour la musique, une pour la gastronomie étaient installées côte à côte. Sur la scène des "chefs en folies", les 30 chefs cuisiniers, pâtissiers, étoilés ou issus de la bistronomie se sont lancés des défis entre chaque set musical. Les deux équipes devaient à chaque fois réaliser des recettes en 40 minutes chronos. Initiés et passionnés par ce style de défis notamment grâce aux émissions télé, tel que Top Chef et MasterChef, l’échange avec le public s’est fait naturellement dans la joie et la bonne bouffe.

Cet événement donne justement l’occasion de découvrir sous un autre jour la personnalité et la passion de ces grands noms de la gastronomie que l’on retrouvait sur scène mais également parfois dans le public, profitant des performances musicales. Parmi les 30 chefs présents, nous pourrions citer la marraine de l’édition Flora Mikula, grande cheffe issue de la grande gastronomie, mais à la cuisine conviviale et moderne. Les deux chefs pâtissiers Jacques Genin et Philippe Urraca, ce dernier a marqué le festival par sa bonne humeur communicative, étaient également présents, Amandine Chaignot, l’ancienne jurée de Master Chef. Les créatifs Béatriz Gonzales, Tomy Gousset ou Jean-Michel Carette étaient de la partie. De nombreux chefs plus "médiatiques" comme Alexis Braconnier, Vanessa Robuschi et Grégory Cuilleron étaient également sur scène. Une mixité qui a peut-être permis aux amateurs de gastronomie, mais aussi aux néophytes, de se rapprocher de l’univers parfois trop inaccessible de la grande cuisine.

Il est également indispensable de parler du village gourmand. Les producteurs et viticulteurs de Saône et Loire ont fait découvrir leurs produits. Autre nouveauté, bien dans la tendance du moment, des food trucks de chefs tels que Gilles Fraioli et Thomas Bonnefoy qui ont tenté le pari d’adapter des recettes gastronomiques en version street food. N’oublions pas également le goûter des enfants animé par Grégory Cuilleron et Benoit Castel samedi après-midi sous un soleil de plomb, qui a permis à 13 enfants gagnants d’un concours d’être les commis d’un jour. Au programme, tartelettes aux fruits et crêpes partagées ensuite avec le chanceux public des premiers rangs. En famille ou entre potes, jeunes et moins jeunes, passionnés de gastronomie ou juste amateur de bonne cuisine, le festival des Francos Gourmandes est dans tous les cas un moment festif et rafraîchissant. On en reprendrait bien une autre bouchée ! Et vous, vous en avez pensé quoi ?