Égalitée 2014 : Les femmes chefs, où en est-on ?

Ecrit par

L’égalité homme-femme et la parité dans les entreprises sont des sujets primordiaux pour le gouvernement actuel. La ministre des droits des femmes Najat Vallaud-Belkacem semble vouloir booster les choses. Beaucoup d’hommes chefs cuisiniers sont reconnus mais qu’en est-il pour les femmes ? La réponse avec meltyFood

"Le chemin est encore long mais il y a des prises de conscience en France" pour Najat Vallaud-Belkacem, interviewée en exclu sur son projet "égalitée 2014". Chez meltyFood nous nous sommes demandé où en était la situation des femmes en cuisine en 2014. Bien que les femmes soient plus nombreuses à faire les tâches ménagères, dont la cuisine, à la maison , les hommes restent majoritaires dans le secteur de la gastronomie. En effet, " 94% des chefs cuisiniers sont des hommes" d’après les propos de Vanessa Postec dans son livre "le goût des femmes à table". Bien que la parité ne soit pas respectée dans ce secteur, une avancée semble voir le jour ces dernières années. L’ouverture de la filière CAP cuisine aux filles permet une représentation de la gente féminine d’ "environ un quart des effectifs en écoles de cuisine au tournant du millénaire".

Égalitée 2014 : Les femmes chefs, où en est-on ?

En fin d’étude elles sont ¼ dans la restauration traditionnelle et la parité est presque respectée dans la restauration collective. Les femmes restent majoritaires dans les cantines, où bien souvent le "chef" est un homme. Les choses ne sont pas équilibrées, certes. Mais les femmes présentes dans ce secteur ne chôment pas. Lorsqu’elles pénètrent dans le cercle très fermé de la haute gastronomie, elles brillent. C’est le cas d’Anne-Sophie Pic, triplement étoilée, une incontestable du top 5 des femmes chefs. En 2011 elle rafle le titre de "meilleure femme chef du monde" dans le classement anglais des World 50 best restaurants. Avec deux étoiles au guide Michelin, Hélène Darroze se distingue aussi. Sa cuisine du Sud-Ouest dont elle est originaire donne du goût à ses étoiles.

Reconnue "meilleur cuisinier de l’année" selon Le Fooding et "grand de demain" par le Gault & Millau, Adeline Grattard obtient sa première étoile en 2010. Son petit restaurant "Yam’Tcha" près du Louvre a fait de l'effet dans les palais des fins gourmets. Enfin, un peu plus médiatisée que les autres, Ghislaine Arabian dont meltyFood avait recueilli les impressions en exclu lors d'une interview pour top chef 2014, sort elle aussi son épingle du jeu. Après avoir obtenu 2 étoiles Michelin en 1995, elle est aujourd’hui propriétaire du bistrot "les petites sorcières" pour lequel elle a décroché en 2008 le prix du meilleur bistrot parisien. En matière de parité, il y a encore du pain sur la planche, mais les choses semblent tout de même cuire à petit feu.