Le Kebab, le moins turc des plats turcs

Ecrit par

Le kebab est le plus répandu des plats turcs en France (et en Europe) mais son exotisme est-il réel ?

La popularité des restaurants kebabs en France n'est plus à prouver, présents à tous les coins de rues ils ont remplacé McDonald's et boulangerie pour bien des déjeuners des français. On vous a par ailleurs conseillé le restaurant Our, le kebab chic à Paris qui revisite de manière intéressant ce sandwich entré dans les habitudes culinaires françaises. Le monde.fr a interviewé le spécialiste de la géographie de l'alimentation Pierre Rafard qui rappelle que en turc le "kebap" désigne la viande grillée en générale et pas les énormes sandwichs accompagnés de sauce blanche et de frites qui sont consommés par milliers chaque jour. Le döner kebab existe bien en Turquie mais paradoxalement il est surtout fréquenté par les touristes ! Rafard explique ainsi "les döner kebabs tels que nous les connaissons fleurissent sur les sites touristiques turcs, comme à Istanbul, par exemple. Les restaurateurs offrent aux touristes un exotisme qu'ils connaissent. Ils utilisent même un pain levé épais qui ressemble beaucoup au pain français, et qui est très différent du pain turc, plus fin".

Si on vous a appris à réaliser un kebab de poulet maison avec marmiton.org, la cuisine turque recelle des trésors trop méconnus ! Ainsi, à Istanbul, un des kebabs les plus populaires est constituée de brochette de viandes servis avec des tranches de pain épicé, extrêmement fin en forme de carré. Même le "pide", la pizza traditionnelle turque est considérée comme un type de kebab. Quant à l'arrivée du kebab en Europe, elle s'est faite au cours des années 80-90 lorsque les immigrés turcs ont commencé à en ouvrir en Allemagne. Rafard explique par ailleurs que pour les américains, le kebab est considéré comme une spécialité allemande et non turque. De quoi vous donner une toute nouvelle image du kebab...

Le Kebab, le moins turc des plats turcs
Le Kebab, le moins turc des plats turcs