Cuisine dans l'espace, quand les chefs préparent le réveillon pour les astronautes

Ecrit par

il n’y a pas que nous, simples terriens, qui avons le droit de fêter la fin d’année en gourmandise. En effet, les plus grands chefs de la planète se mettent aux fourneaux pour envoyer des bons plats aux astronautes !

Foie gras, saumon, petits fours… tels sont les classiques que l’on retrouve traditionnellement sur une table de fête. Mais avez vous déjà pensé à ce que ressemblaient les Réveillons pour les astronautes. Envoyés à quelques centaines de kilomètres et coupés de la civilisation, leurs journées festives avaient toujours la même allure que les autres. Mais depuis quelques années, les chefs toqués de la planète se sont exercés à préparer des plats consommables au plus haut des cieux. Cette année, c’est l'astronaute Tim Peake, envoyé il y a quelques jours dans la Station spatiale internationale, qui dégustera un bon repas. Saumon d’Alaska, poulet thaï au curry, pommes vapeur et crème au citron… telle est l’assiette de Réveillon qui lui a été concocté par le chef étoilé londonien Heston Blumenthal. Noël, anniversaire, sorties de l’espace sont des événements qui sont classiques pour nous, mais qui prennent une dimension spéciale quand on est loin de tout, y compris de sa famille. C’est pour cela que des “conteneur de nourriture bonus” ont été crées afin que les spationautes puissent se régaler même au cœur de l’univers.

Alors quelles sont les recettes qui rencontrent le plus de succès ? Un chef de l’équipe d’Alain Ducasse, responsable du dossier “spacefood” explique que ce sont les cailles rôties et le homard dont les astronautes sont le plus friands. Côté dessert, c’est le gâteau au chocolat qui est le plus demandé! mais la nourriture spatiale a des contraintes particulièrement : les aliments choisis doivent produire un minimum de miettes, et bien-sur, l’alcool est interdit à bord. Bien que le whisky se vieillisse très bien dans l'espace. Pour les repas classiques, c’est la Nasa et le Roscosmos (les agences spatiales américaine et russe) qui les fournissent. En novembre 2016, l’astronaute français qui rejoindra l’ISS est Thomas Pesquet. Alors pour préparer ses repas “bonus” il a déjà rencontré Alain Ducasse ainsi que Thierry Marx. En voilà un qui sait assurer ses arrières !

Source : leparisien.fr