Coca-Cola, producteur de boissons loufoques made in China

Ecrit par

Coca-Cola va acquérir prochainement les activités du groupe chinois China Culiangwang Beverages. Outre le tournant important du géant américain, cette transaction ne laissera personne indifférent. Ces compagnies chinoises génèrent des boissons protéinées à base de haricots verts et rouge ou de noix.

Après les 100 ans de la bouteille Contour et sa campagne "J'ai embrassé", Coca-Cola revient au premier plan dans l'actualité. Cinq ans après sa première tentative, le groupe va obtenir sa première acquisition chinoise, les sociétés de China Culiangwang Beverages pour 400 millions de dollars. En 2010, il avait tenté de racheter China Huiyan Juice pour 2,4 milliards de dollars, mais s'était retrouvé bloqué par les autorités chinoises. Selon China Culiangwang, les activités transférées au géant américain ont engendré un bénéfice de 193 millions de yuans (31,55 millions de dollars) en 2014, soit une hausse de 17% sur un an. Le groupe chinois pèse actuellement 231 millions de dollars en bourse. Il revendique la conception intégrale de ses produits : de la culture des légumes à la distribution en passant par la production et le packaging, rien n'est traité autre part. Céréales, fruits, oléagineux et légumes sont les composants principaux de ces boissons inhabituelles, au succès incontesté en Chine.

Coca-Cola, producteur de boissons loufoques made in China

Cette opération répond parfaitement à la stratégie de Coca-Cola de proposer un plus large éventail de produits aux consommateurs chinois. Il souhaite aussi s’affranchir de son image souvent associée à la malbouffe et à l’obésité en ajoutant ces produits très originaux à son catalogue. Il a également récemment investi dans la production des boissons survitaminées ou énergisantes Monster Energy via son actionnaire principal, l'homme d'affaires Warren Buffett. Une fois approuvée par les régulateurs chinois, la transaction se fera en numéraire, c'est-à-dire, en liquide, selon les cours actuels des deux monnaies. Et vous, que pensez-vous de ce rachat ?

Source : lefigaro.fr