Cinéma Paradiso : Jean Imbert en interview meltyFood 

Ecrit par

A l’occasion du lancement du Cinéma Paradiso et de l'installation des cuisines de Jean-Imbert au sein du Grand Palais, nous avons rencontré le chef parisien qui nous a tout dit sur ce qui attend les convives de cet événement exceptionnel.

Jean Imbert installe un restaurant gastronomique au Grand Palais du 16 au 26 juin à l'occasion de l’événement Cinéma Paradiso. Une expérience exceptionnelle imaginée avec le groupe MK2 où les foodies pourront assister à des projections de films cultes comme Fight Club, Manhattan ou Mommy tout en dégustant les plats du chef parisien. Une salle impressionnante a été conçue en hauteur spécialement pour l’occasion. Jean Imbert a d’ailleurs déjà expérimenté un concept similaire avec le Cinéma Club du Palais de Tokyo. meltyFood a rencontré le chef dans son restaurant pour discuter de cette nouvelle expérience et partager ses impressions sur le challenge qui l’attend.

Cinéma Paradiso : Jean Imbert en interview meltyFood 

meltyFood : Parlez du concept, ce restaurant éphémère est-ce une expérience gastronomique et cinématographique à part entière ou plutôt quelque chose d’assez simple ?

Jean Imbert : "Non pas vraiment. A la base, ce n’est qu’une salle de cinéma assez incroyable qui se suffit à elle-même dans le Grand Palais, ce qui est déjà incroyable. Nous on va offrir un petit plus avec ce restaurant en hauteur. Mais pour moi ce n’est pas un restaurant gastronomique, c’est vraiment une salle de cinéma, dans laquelle on va amener un restaurant gastronomique."

meltyFood : On parle de plus en plus de la cuisine comme un art, mais vous, vous distinguez bien art et cuisine. Ce concept n’est pas une expérience artistique expérimentale ?

Jean Imbert : "Si expérience artistique il y a, c’est par rapport au film. Pour la cuisine, je pense qu’avec un peu d’expérience, tout le monde peut réussir une bonne cuisson de poisson… Le seul côté artistique de la cuisine c’est la création mais dans ce cas-là il y a de l’art dans mille métiers. On est dépendant de plein de personnes qui font les produits qu’on utilise et dans ce cas-là eux aussi font de l’art : les maraîchers, les bouchers… Moi je dis souvent c’est le film qui va nous mettre en avant ! En gros, c’est juste vivre une expérience différente."

meltyFood : D'ailleurs comment ça va se passer niveau logistique ?

Jean Imbert : (Rires) " Justement je ne sais pas ! Je me rends compte que c’est dans 10 jours et qu’il faut que je me bouge, mais je travaille mieux dans l’urgence donc je ne me fais pas de soucis. Quelques préparations seront faites dans mon restaurant, surtout que les films commencent à 22 heures donc j’ai le temps. Même si ce sera beaucoup plus compliqué, l’organisation reste la même que dans un restaurant, avec sa cuisine, des serveuses... Ok y a un film, mais nous on va dérouler le repas, le servir…"

meltyFood : Vous pouvez nous donner un aperçu de ce que les participants pourront déguster ?

Jean Imbert : "Il y aura des surprises par rapport aux films mais il faut encore finaliser le menu, même si les produits ont été choisis et qu’une ligne a été tracée… La cuisine c’est très éphémère déjà, et assez instinctif. Mon mood aujourd’hui, ne sera pas le même dans 10 jours. J’ai encore une nouveauté qui m’est venue pour une petite surprise, donc on verra !"

meltyFood : Ça vous plait ce côté assez expérimental, éphémère de la cuisine ?

Jean Imbert : "C’est vraiment pour ça que j’ai fait ce métier. Je sais que dans les grands restaurants, justement c’est la perfection dans la routine. C’est hyper respectable et c’est aussi ce qu’il y a de plus dur à faire, être au niveau 365 jours par an. Après, moi j’aime bien vivre des expériences un peu différentes, qui changent. Là on est quand même dans un truc assez unique, tous les chefs voudraient faire un truc comme ça !"

meltyFood : Il y a déjà eu plusieurs soirées organisées avec MK2 sur le même principe. Qu’est-ce qui vous a convaincu de réitérer l’expérience ? Quel souvenir en gardez-vous ?

Jean Imbert : "Ce qu’on avait fait au Palais de Tokyo ça n’a rien avoir au fond, parce qu’on était dans un petit cocon. J’espère d’ailleurs qu’on reprendra les soirées à la rentrée. Mais là c’est quelque chose qu’on a vraiment réfléchi. Moi mon seul impératif c’était que les gens voient le film, vivent l’expérience. Puis quand Elisha Karmitz (NDLR : à la tête de MK2 Agency) m’a proposé de le faire en hauteur tout au fond, j’ai dit "ah ouais, là c’est cool. Ok ! On y va alors !"

meltyFood : Etes-vous cinéphile et que pensez-vous de la programmation ?

Jean Imbert : "J’aime beaucoup le cinéma, j’ai beaucoup mangé de films quand j’étais petit. Les films les plus cultes de la programmation, je les ai tous vu, à part les films d’horreur. J’ai pas vu Massacre à la Tronçonneuse ou… Orange Mécanique par exemple, parce que sinon je ne dors pas ! (rires) Je sais pas comment je vais faire ces soir-là d’ailleurs. Heureusement je serai concentré sur la cuisine !"

Cinéma Paradiso au Grand Palais du 16 au 26 juin avec MK2 Serez-vous de la partie pour le Cinéma Paradiso au Grand Palais?