Capital spécial alimentation le 31 mai 2015

Ecrit par

Pour son émission du dimanche 31 mai, Capital s’intéresse à l’alimentation et plus particulièrement sur cette filiale devenue un véritable business du goût. Présente par François-Xavier Ménage le programme revient sur les processus économiques qui nous ont amené à avoir des produits qui manquent de goût.

L’alimentation et la cuisine ont la côte ces temps-ci. Après Brother Green eats, la nouvelle émission food à suivre sur MTV, c’est au tour de M6 de consacrer un épisode de son émission Capital à l’alimentation. Avec pour sujet "le business du goût", François-Xavier Ménage pointe notammet du doigt au travers des reportages une réalité paradoxale : celle des produits qui ont de moins en moins de goût. Difficile de trouver des fruits ou des légumes qui ont véritablement du goût. Et pour cause, les exigences des distributeurs, les modes de production variés mais aussi nos attentes en tant que consommateurs participent à cette dénaturation du goût. Capital revient donc sur les processus économiques et les différents mécanismes qui nous ont conduit à cette triste réalité. Combien de fois il nous est tous déjà arrivé d’acheter par exemple des fraises ou des framboises sans véritables saveurs. Elles n’ont du fruit que l’apparence. Vous pourrez désormais comprendre pourquoi nous en en sommes arrivés là et quelles sont les solutions pour y remédier.

Capital spécial alimentation le 31 mai 2015

Alors que les émissions culinaires feraient grossir, cet épisode de Capital spécial alimentation risque surtout de vous apprendre des choses et mieux comprendre ce que vous mangez. Dans une première partie, l’émission nous livrera un reportage intitulé "Où sont passées les saveurs des tomates" en s’intéressant de plus près aux tomates qui sont l’un des aliments qu’on adore le plus déguster en période estivale. Mais elles ne sont pas toujours à la hauteur des espérances quand il s’agit de saveurs. Un second reportage mettra en évidence l’invasion des arômes artificiels dans les plats cuisinés, yaourts, biscuits, confiseries… Des procédés chimiques permettant de reproduire le gout de certains plats et aliments. Un 3e reportage a pour objet les Français qui se tournent vers la nourriture asiatique. Devenue un véritable engouement, les ventes de produits thaïe et asiatiques en grandes surfaces représente 200 millions d’euros. Pour clore cette émission consacrée à l’alimentation, Capital met l’accent sur le retour en force des yaourts fermiers dont les ventes ne cessent de progresser. Tout un programme à suivre le dimanche 31 mai à 20h55 sur M6.