Camarade Boris, le test de la rédac

Ecrit par

La révolution gourmande est en marche du côté du bassin de la Villette chez le bon Camarade Boris. Tartare Volga, canette rôti à la Gorbatchev et cœur moelleux de l'armée rouge au chocolat sont au menu... Avis aux compagnons de dégustation : rassemblez-vous !

Après avoir testé les fils à Maman il y a peu, la rédaction de meltyFood remet le couvert et s'offre par la même occasion un flash-back savoureux au temps de l'ère soviétique chez notre bon Camarade Boris. Meubles en bois, chaises dépareillées, lampes industrielles, poutres anciennes... Le décor industriel rend hommage à Karl Marx tout en relatant le caractère chaleureux et fraternel de l'adresse proposant une vue imprenable sur le Canal Saint Martin depuis le quai de la Loire (19e).Décalé et atypique, ce nouvel établissement aborde avec humour le communisme où les valeurs de générosité et de partage se retrouve au menu. Populaires, nous ouvrons les hostilités avec un tartare Volga de dorade et de haddock aussi frais que coloré et de puissantes croquettes de camembert, un classique des Fils à Maman. Envie de picorer ? La planche de charcut' Bolchévik est toute trouvée !

Camarade Boris, le test de la rédac

Embrigadés dans ce défilé de saveurs, notre cœur (de l'armée rouge ? ) et notre estomac balancent entre les Kotlety de Babouchka au bœuf, le filet de canette rôti à la Gorbatchev ou encore le tartare de Babeuf avant de se laisser satelliser par un mega Che Burger au reblochon et un filet de poisson du Marchais délicieusement saucé sur une julienne de légumes. Si l’Internationale n'encourage plus les "travailleurs", la vodka gourmande de Boris et le célèbre sablé nutella, banane, chantilly soulèvent, quant à eux, les dernières forces (ouvrières) et gustatives des gourmands... Que demande le peuple ! 90 Quai De la loire - 75019 Paris 01 42 02 33 94

Camarade Boris, le test de la rédac - photo
Camarade Boris, le test de la rédac - photo
Camarade Boris, le test de la rédac - photo
Camarade Boris, le test de la rédac - photo
Camarade Boris, le test de la rédac - photo