Bientôt la fin des pâtes?

Ecrit par

Le réchauffement climatique pourrait à terme modifier notre mode d’alimentation. Mais qu’en est-il vraiment ?

Récemment le magazine Newsweek a tiré la sonnette d’alarme. Dans l’article « The end of pasta », on nous promet une hausse importante des prix du blé. Cette céréale ne résiste pas aux hautes températures, elle se retrouve donc menacée. Ainsi, le pain et les pâtes alimentaires deviendraient un produit cher, de luxe. Le développement durable, que Starbucks soutient avec des gobelets réutilisables, doit donc viser à protéger le riz, le maïs et le blé. Sauf que ces mises en garde, qui peuvent être effrayantes sont récusées par Bjørn Lomborg, le directeur du Centre du consensus de Copenhague.

Bientôt la fin des pâtes?

Pour Newsweek, si on veut encore pouvoir manger des pâtes, il faut agir contre le réchauffement climatique. Sauf que Bjørn Lomborg ne soutient pas ces allégations. Au lieu d’avoir une grosse fragilisation du secteur de la céréale, c’est une explosion du rendement. Les variétés sont meilleures et les agriculteurs utilisent de meilleurs moyens comme l’irrigation pour cultiver. L’augmentation du CO2 comme fertilisant a permis une augmentation des rendements de plus de 3%. Le risque de cette hausse de températures existe. Cependant, il y a un renouvellement des cultures qui s'organise. Les agriculteurs peuvent tout à fait s’adapter avec un laps de temps suffisant. Ainsi des pays comme la Russie ou le Canada pourront mieux exploiter leur sol et utiliser les parties les plus hautes de leur territoire.

Bientôt la fin des pâtes?

D’ici 2050, on prévoit une hausse de 40.7% de la production de céréales. C’est une étude menée par l’Institut International pur l’Analyse des Systèmes Appliqués qui peut l’affirmer. Pour cela, l’impact des températures, l’action du CO2, et l’attitude des agriculteurs ont été pris en compte. Le prix risque de s’en trouver modifier. A l’heure de la lutte contre la faim et le gaspillage avec la campagne spéciale menée par l’ONU, nos réserves alimentaires sont observées à la loupe par les scientifiques. Qu'en pensez vous?

Source : www.greenetvert.fr