Alcool et les jeunes, nouvelle étude de l'Inpes

Ecrit par

Selon les résultats du baromètre santé quinquennal réalisé par l'Inpes, les ivresses et les séances d'alcoolisation massive connaissent un véritable boom chez les jeunes.

Mauvaise nouvelle pour les parents : les états d'ivresse sont en hausse chez les jeunes. Selon les résultats du baromètre santé publiés le 31 mars 2015 par l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes), près de 46 % des 18-25 ans ont déjà connu au moins une ivresse en 2014 contre 33 % en 2013. Plus inquiétant encore, le nombre d'ivresses répétées (minimum trois par an) est en constante augmentation chez les 15-24 ans, plus particulièrement chez les étudiantes où l'on passe de 19 % (2010) à 28 % (2014). Autre phénomène de mode venant tout droit des pays anglo-saxons : les séances d'alcoolisation massive ("binge drinking" en anglais). Désormais monnaie courante depuis quelques années, elles rencontrent un franc succès chez les 15-24 ans. Toujours d'après les chiffres de l'enquête, 14 % d'entre eux s'y sont adonnés au moins une fois dans l'année, contre 10 % des 25-34 ans et 6 % des 33-44 ans. Pensent-ils, eux aussi, que l'alcool rendrait beau comme le démontre l'étude contreversée de l'université de Bristol (Royaume-Uni) ? Des chiffres alarmants pour François Bourdillon, directeur général de l'Inpes.

Alcool et les jeunes, nouvelle étude de l'Inpes

C'est bien connu, les jeunes aiment tenter de nouvelles expériences et la recherche de l'ivresse fait partie des "rites" les plus pratiqués durant l'adolescence. En revanche, ils oublient fréquemment les conséquences de leurs actes, notamment sur leur santé. Lors de la publication des résultats mardi dernier, M. Bourdillon rappelle qu'au-delà des violences, l'ivresse peut également engendrer des comas éthyliques et des rapports sexuels non-protégés. Il s'adresse plus particulièrement aux jeunes filles, dans la mesure où l'abus d'alcool est une des principales causes des violences faites aux femmes. Enfin, pour lui, il est nécessaire de faire un "travail éducatif de fond" auprès de la jeune génération pour les sensibiliser aux dangers des états d'ivresse. meltyFood tient à rappeler à quel point l'alcool peut faire des ravages, chez soi comme au volant tout au long de l'année. Noël, nouvel an ou encore soirées étudiantes, toutes les occasions sont bonnes pour boire un verre mais les boissons alcoolisées sont loin d'être les meilleurs amies de notre santé.