641 millions de personnes sont obèses dans le monde en 2016

Ecrit par

Selon une étude, il y aurait aujourd’hui 641 millions de personnes dans le monde qui souffriraient d’obésité. Un vrai record et une épidémie qui ne cesse de prendre de l’ampleur.

Le Lancet Medical Journal vient de publier une étude où l’on peut notamment apprendre qu’aujourd’hui près de 641 millions de personnes souffrent d’obésité. Ces résultats ont été obtenus en combinant environ 700 études différentes dans 186 pays et regroupant 20 millions de personnes. La conclusion de ce document est qu’aujourd’hui dans le monde, il y aurait plus de personnes en surpoids qu’en sous-poids. L’épidémie atteint donc un degré dangereux et aujourd’hui la lutte se passe à tous les niveaux au point que Jamie Oliver et Coca-cola se sont engagés contre l’obésité ! Pour revenir sur les normes qui permettent de calculer le surpoids, les scientifiques s’en remettent à l’IMC. Cette norme internationale est obtenue en calculant le rapport entre la taille et le poids. L’IMC d’une personne de poids normal se situe entre 18,5 et 24,9, jusqu’à 29,9 pour une personne en surpoids et nous pouvons parler d’obésité pour un IMC à partir de 30.

L’augmentation du nombre d’obèses dans le monde a eu lieu au cours des 40 dernières années. En 1975, nous comptions environ 105 millions de personnes dont l’IMC dépassait 30 pour atteindre les 641 millions en 2014. Cela signifie qu’un homme sur 10 dans le monde est obèse. Pour les femmes, les résultats sont plus grave puisque les scientifiques parlent d’une femme sur 7. Les experts de santé s’inquiètent de cette situation, notamment parce que les conséquences de l’obésité sont graves et nombreuses. En tête, les maladies cardio-vasculaires et le diabète se développent à une vitesse dangereuse. Les scientifiques assurent que cette épidémie pourrait régresser si les gouvernements rétablissaient d’abord un équilibre dans la différence de prix entre la nourriture saine et celle plus industrielle et plus grasse. D'un point de vue médical, de nombreux traitements sont en cours d’élaboration et une enzyme découverte récemment pourrait soigner l’obésité et le diabète.