3 ans de prison pour avoir craché dans l'assiette d'un client

Ecrit par

Un chef cuisinier du New Jersey a été condamné à 3 ans de prison pour avoir craché dans l’assiette d’un client. Même s’il a argué ignorer que l’assiette allait être servie au client, les juges ne se sont pas montrés cléments et ont condamné l’homme de 33 ans à une peine d’emprisonnement.

On ne sait pas toujours ce qui se passe dans les cuisines des restaurants. Alors que meltyFood vous parlait d’un restaurateur condamné pour avoir séquestré son cuisinier, désormais c’est au tour d’un chef cuisinier d’être condamné pour son comportement délictueux. Ce dernier a été condamné à 3 ans de prison pour avoir craché dans l’assiette d’un client. Le professionnel des fourneaux a craché dans le plat d’un des clients avant qu’il ne lui soit amené et servi à table. L’homme de 33 ans du New Jersey aux Etats-Unis a reconnu les faits et a plaidé coupable mercredi dernier devant les juges. Pour sa défense il ne pensait pas que l’assiette serait effectivement servie. L’argument n’a pas conquit les juges et le jury qui ont fait preuve de beaucoup de sévérité envers le chef cuisinier le condamnant pour altération d’aliments. Cependant si l’homme a reçu une telle peine c’est parce qu’au moment des faits il était déjà en liberté conditionnelle en raison d’un vol qualifié commis en 2001 et pour lequel il avait réalisé 8 ans de prison.

3 ans de prison pour avoir craché dans l'assiette d'un client

Alors qu’aux Etats-Unis, les restaurants ont plus de succès que les supermarchés, voilà une nouvelle qui risque de faire un bad buzz auprès des clients. Comment savoir ce que met un chef cuisinier dans votre assiette ? L’homme condamné à 3 ans de prison pour altération d’aliments a expliqué au média New Jersey "Je ne pensais pas que ce plat allait être servi au client." Il a exprimé sa colère et sa frustration envers ce client et un collègue qui désirait sa place. Ce dernier a contacté les autorités après l’avoir vu cracher dans le plat. Le restaurant Kennedy’s Pub a du fermer ses cuisines temporairement jusqu’au 3 novembre et a écopé d’une amende de 400$. Outre cet incident, le restaurant ne semblait pas respecter les normes de sécurité et d’hygiène.