Majorque côté food, quand une île des balérares déjoue les clichés espagnols

Espace dîner au Belmond La Residencia à Déia
Ecrit par

Lorsque l'on choisi l'Espagne comme destination de voyage, on compte sur le soleil, la mer, la bonne humeur des espagnols...mais aussi les tapas, les croquetas et la paella. Bref, la "bonne bouffe". Mais au cours d'une récente escapade, nous avons pu remarquer que ce morceau de territoire espagnol ne répondait pas vraiment aux clichés et attentes classiques du pays.

Outre le fait que la beauté de l'île de Majorque (Mallorca) se démarque de tout autre paysage hispanique, sa nourriture est également très différente de tout ce que l'on croit connaître de l'Espagne. Et pourtant, espagnoles, les Baléares le sont. Mais contrairement à des quartiers comme la Latina à Madrid ou sur les ramblas barcelonaises où les tiendas (l'équivalent de nos épiceries "arabes") règnent en maîtresses, à Majorque, elles ne se comptent ici que sur les doigts de la main. Quand vous trouvez du saucisson ou encore des piments en forme de sexe à tous les coins de rue du continent, les rares qui existent s'appellent des chiringuitos à Majorque et ne vendent que des produits frais et de la crème solaire. Beaucoup de crème solaire. De quoi décourager les cuistos et à encourager la consommation à l'extérieur. L'offre, si elle est moins importante, n'en est pas pour autant moins cher. Etant une île, Majorque importe la plupart de ses produits, à part ceux issus de la culture locale tels que les citrons et les oranges. Et cette inflation des tarifs est particulièrement douloureuse au restaurant. Exit les orgies de tapas empreintes dans l'ADN espagnol, ici, la gourmandise s'exprime sur le bout des doigts.

soller, espagne, baléares, marché, soleil
Les marchés de rue de la ville de Soller
Les conséquences d'un tourisme de masse

Majorque est, depuis plusieurs années, le coin de prédilection des allemands, des anglais et des hollandais. La faute à sa localisation et à son climat de rêve à quelques heures des grandes capitales européennes ! Face à cette affluence de touristes au fort pouvoir d'achat, certains coins de Majorque ressemblent aux usines à touristes de la Costa Brava. C'est pourquoi les commerçants ont profité de cet afflux de voyageurs en tongs pour faire grimper le prix de l’hôtellerie et de la restauration. L'exemple parfait étant la ville de Valldemossa. Ancien nid d'amour de Chopin et Georges Sand, le village abrite aujourd'hui un très grand nombres de vulgaires restaurant. On a même vu un Paradis du burger et autres vendeurs de kebab entre deux oliviers. De quoi dénaturaliser une village des plus charmant de l'île. Mais rassurez-vous, les meilleures ensaimadas (le dessert emblématique à la pâte feuilletée) de Majorque se cachent également ici au Ca'n Molinas et les meilleures glaces chez Gelati Mossa. On en redemanderait tous les jours !

village, photo, espagne, baléares, valdemossa, food, chopin, georges sand
Vue d'ensemble du village de Valdemossa, lieu favori de Chopin et Georges Sand
De bonnes adresses... à débusquer !

Si ce sont de tongs que se parent majoritairement les touristes majorquais, la chaussure de marche connaît aussi ses heures de gloire. Parce que l'île est réputée pour son fameux Gr221, un circuit de randonnée tortueux mais aux paysages à couper le souffle. Et c'est de Palma à Formentor, en suivant les empreintes de ces sportifs, que l'on a le plus de chance de tomber sur les perles culinaires de la région. Car le secret de l'île se trouve dans ses recoins cachés, sur la côte ouest. Le seul aéroport de Majorque se trouvant à Palma, vous y ferez forcément un stop. Alors au fil de votre visite de la Cathédrale (l'unique au monde trouvant sur un front de mer) ou le Chemin des Patios, arrêtez vous dans celui de la cafétéria Gran Cappucino. Présente aussi bien à Ibiza qu'à Beyrouth ou Jeddah, cette institution espagnole de plus de 15 a vu passer entre ses portes les plus grandes stars. En plus de la localisation de choix de chacun des établissements Cappuccino, c'est tout d'abord sa carte qui est excellente. Spécialités japonaises, smoothies frais originaux et salades XXL, c'est surtout le choix de mets bio vegan et sans gluten qui font de ce restaurant un mythe moderne. Nos coups de cœur revient le Quinoa Organic aux tomates confites et la Salade Organic Gran Cappuccino, gorgée de soleil.

Au Nord de l'île...

En remontant plus au nord, au sein de la charmante ville de Porto Soller, on fait attention à ne pas se faire avoir par les nouveaux établissements trendy mais on se laisse volontiers séduire par le très moderne Sa Barca, où les assiettes sont presque aussi belles que les robes des serveuses. On se damne pour l'ensemble de leurs poissons, fins et goûtus, que l'on déguste a deux pas du port. L'établissement Nautilus, quant à lui, ne se dévoile qu'aux explorateurs qui ont le courage de gravir le col droite de la anse de plage. C'est ici que l'on a mangé la meilleure soupe de tomate épicée avec une vue qui ferait pâlir Santorin. A quelques minutes de là, se trouve perchée sur une montagne une maison d’hôte qui pourrait sortant tout droit d'un film d'Almodovar. Si peut d'entre nous peuvent s'offrir une nuit à Son Bleda, la table quant a elle est beaucoup plus abordable. L'originalité est au rendez-vous avec par exemple le Burger à la betterave et au fromage de chèvre.

Gluten et veggie party

Et la mode végétarienne et vegan a la cote ici sur la côte, et même si le jeux de mot est vaseux il n'en est pas pour autant réaliste. Dans un pays où le jambon est religion, Majorque vit au rythme bobo de ses voisines Ibiza et Formentera. Si l'alcool y coule a flot a la pleine saison, c'est le californian spirit qui régit les repas avec le sacro-saint trio légumes-huile d'olive et soleil. C'est pourquoi la majorité des restaurants traditionnels proposent tous des mets végétariens, et pour même pour certains sans lactose et sans gluten. Toujours à Palma, le PuroBeach, un petit écrin de beauté placé sur une presqu'île artificielle accueille aussi bien les fêtards invétérés que les prêtresses du bien-être. Vous venez y déguster des Brochettes de légumes grillés, tofu, patates au four et salade verte dans vos plus beaux habits de lin, et sur fond de musique électro bien-sûr !

Purobeach, restaurant, palma de majorque
Vue du PuroBeach à Palma de Majorque

Enfin, pour tous les locataires de logements saisonniers, vous ferez vos courses sans aucun souci dans les grandes surfaces hors de la capitale telles qu'Eroski et Carrefour, qui tiennent leurs promesses en toutes circonstances. Ce que l'on aime, ce sont les produits typiques que l'on ne trouve pas en France comme la pâte à tartiner sous forme de beurrier, la fondue à chocolat, la Sopa de pollo à se damner et les étalages de gaspacho et de Cava dont les tarifs défient toute concurrence. On finira quand même par dire que Majorque est belle, dans son intégrité et dans sa quête à trouver son identité. Oscillant entre joug de la tradition espagnole et inspiration moderne, elle jongle entre grosses usines touristiques aux perles à la pointe de la tendance . Elle plaît à tous les voyageurs, de toutes nationalités, capacités financières et envies gourmandes.

Crédit : melty.fr