Alcool : Le sevrage des femmes enceintes violerait leurs droits

Refuser un verre d'alcool à une femme enceinte violerait ses droits !
Ecrit par

Alcool et grossesse ne font pas bon ménage... mais à New York, refuser un verre d'alcool à une femme enceinte est une discrimination.

La nouvelle nous laisse perplexes. Doit-on refuser un verre d'alcool à une femme enceinte, sous prétexte que c'est mauvais pour le fœtus ? Pour la mairie de New York, la réponse est non. Grossesse ou pas grossesse, refuser de servir de l'alcool est une violation des droits humains. La commission des droits de l'Homme de la ville a publié vendredi 6 mai 2016 une série de directives. Le texte précise notamment que "les jugements et les stéréotypes sur la façon dont les femmes enceintes doivent se comporter, leur capacité physique et ce qui est bon ou pas pour un fœtus sont très fréquentes dans notre société, et ne peuvent pas être utilisés comme prétextes pour prendre des décisions discriminatoires illégales." Ce n'est quand même pas le moment non plus de se lancer comme Stéphane Bern dans les recettes pompettes. La commission liste aussi les autres comportements discriminatoire à bannir, notamment au travail.

alcool, boisson, femme, enceinte, grossesse, refus, interdiction, discrimination, illégal, New York, droit
En France, 1 femme sur 4 boit tous les jours pendant sa grossesse.

On savait déjà qu'alcool et série ne faisaient pas bon ménage. Alcool et grossesse, c'est encore bien pis. En France, 1 femme sur 4 continue à boire tous les jours pendant sa grossesse. Un peu moins d'un tiers des femmes enceintes s'autorise un verre de temps en temps. Le Syndrome d'Alcoolisation Fœtale (SAF) touche ainsi 8000 bébés par an en France, soit 1% des naissances. Les conséquences de l'exposition à l'alcool avant la naissance sont dramatiques. Les enfants atteints de SAF souffrent d'un retard physique et mental important. Chez meltyFood, nous recommandons de prendre toutes les précautions possibles. À New York depuis une jurisprudence de 2003, boire de l'alcool pendant sa grossesse n'est pas considéré comme une mise en danger d'enfant. Cette opinion n'est cependant pas unanimement partagée aux États-Unis. Une étude menée par Pro Publica montre que 18 États considèrent la consommation d'alcool pendant la grossesse comme une forme de maltraitance infantile. Certes, chacune est libre de ses choix... mais buvez quand même avec modération.

Source : Madame Le Figaro - Crédit : Pixabay